Isolation des combles : quelle technique et quel isolant choisir ?

Pour une isolation des combles performants, il faut miser sur la qualité des matériaux isolants et de sa mise en œuvre. Quand on parle de performance, on évoque souvent la résistance thermique et acoustique de l’isolant. Certes, une toiture bien renforcée offre un bon système de chauffage de manière à satisfaire vos besoins en énergie et votre confort. De plus, c’est la meilleure solution si vous voulez réaliser des économies sur votre facturation. Le choix des isolants est un critère à ne pas sous-estimer, car la performance de votre isolation des combles est basée là-dessus. Avec une résistance thermique élevée, il peut facilement stocker de la chaleur et empêche cette dernière à traverser les tuiles.Le renforcement de votre toit peut se faire par de la laine à souffler ou la laine à dérouler.

Technique de soufflage : un moyen d’isolation très efficace

La méthode par soufflage est surtout efficace pour les combles perdus. Celle-ci est lameilleure pour garder votre logement au chaud en hivers et au frais en été. L’application du soufflage sur les combles perdus pour isoler le plancher est lemeilleur procédé pour obtenir un confort thermique optimal et réduire la facture d’énergie. Ce procédé consiste à souffler de la laine de verre, de la laine minérale ou de l’ouate de cellulose à l’aide d’un appareil qu’on appelle cardeuse. Le soufflage doit se faire de manière régulière et homogène pour que l’isolant soit bien réparti. Avec la technique de laine à souffler, la réduction des ponts thermiques est assurée et en même temps elle empêche la laine de se tasser.

L’avantage d’une isolation des combles par soufflage

Le soufflage est une pose vite fait et pratique pour une isolation combles. La durée des travaux dure en moyenne trois heures pour une surface de 100 m². L’installation de la laine à souffler n’apporte aucun dérangement pour les occupants. Concrètement, la cardeuse reste à l’extérieur pendant qu’elle souffle l’isolant dans les combles. La mise en place de celle-ci ne nécessite aucune chute, aucune découpe et encore moins de main d’œuvre. De plus, la manipulation ou encore la rénovation de ce type d’isolant n’est pas compliquée si son efficacité venait à se détériorer. Il suffit d’ajouter de l’isolant à l’aide de cette même machine au cas où les réglementations thermiques changeraient. En outre, il est plus facile de calculer l’épaisseur avec le soufflage, car le sac d’isolant à souffler peut contenir une laine de grande quantité contrairement à un rouleau.