La tomette en terre cuite revient à la mode

Vous vous souvenez forcément de la veille tomette, souvent rouge foncée, dans la maison à la campagne de vos grands-parents. Alors oui, à l’époque vous n’y prêtiez guère attention car elles faisaient parties du décor. Un peu comme le buffet de deux tonnes cinq dans la cuisine ou la table en bois massif qui trônait dans la salle à manger. Enfants,on jouait aux petites voitures ou à la poupée dessus sans y prêter vraiment attention. Mais désormais elle revient sur le devant de la scène et fait la une des magazines déco, la tomette en terre cuite est de retour dans nos décos d’intérieur.

Un petit peu d’histoire pour commencer

Souvent dite provençale quand elle est hexagonale, elle existe également sous forme carrée, rectangle et octogonale. Elles étaient particulièrement appréciées pour la longévité de la terre cuite et pour son installation quasi sans joint qui permettait d’avoir un sol lisse. Autre point important, surtout à l’époque où les systèmes de chauffage et de climatisation étaient peu développés, en hiver les tomettes sont d’une douce chaleur au toucher alors qu’en été elles sont fraiches, contrairement au carrelage qui lui reste froid tout l’hiver mais se réchauffe l’été.

Rénovation ou construction, tout est possible

Si vous avez la chance de posséder un appartement ou une maison avec des tomettes au sol, surtout gardez les ! Elles ont aujourd’hui pris beaucoup de valeur et permettent de garder charme et authenticité dans les rénovations les plus contemporaines. Dans le cas d’une construction ou d’une rénovation, vous pouvez installer des tomettes en terre cuite très facilement. Il existe deux techniques de pose, la colle posée et la colle scellée. La différence repose sur le mortier utilisé, un mortier colle pour le premier comme son nom l’indique, une chappe mortier (eau, sable et chaux) pour le second. Vous retrouverez notamment sur internet de nombreux tutoriel de pose vous expliquant chaque étape de la pose des tommettes, ce qui facilite encore plus l’opération.

Et l’entretien des tomettes dans tout ça ?

Si vous voulez garder vos tomettes aussi belles qu’au premier jour voici quelques astuces. Utilisez du papier absorbant pour toutes les taches liquides et le plus rapidement possible. Pour la poussière,un balai microfibre humide suffira de façon hebdomadaire (journalière pour les maniaques). A côté de cet entretien régulier il vous faudra faire un grand nettoyage épisodiquement. Rien de plus simple, mélangez de l’eau chaude et du savon noir et lessivez le tout. Pour les joints qui peuvent régulièrement s’encrassés, mélangez de l’eau chaude, du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc, puis frottez à l’aide d’une brosse vos joints de tomettes.

Vous voilà désormais prêt à mettre votre maison au gout du jour grâce aux tomettes anciennes en terre cuite. Petit conseil de la rédaction, vous trouverez dans le sud de la France (à Millau ou Salernes par exemple), des fabricants passionnés qui seront ravis de vous faire partager l’histoire de leurs terres cuites alors n’hésitez pas à partir à leur rencontre pour ajouter encore plus de cachet àvos tomettes.