Isoler ses combles perdus : avantages et techniques

Avec 30% des déperditions thermiques, les combles constituent la surface qui engendre le plus de pertes énergétiques dans une maison. Ils sont également la zone la plus exposée au soleil l’été. L’isolation des combles est donc une priorité afin de garantir un confort thermique en été comme en hiver et de réaliser des économies sur vos factures de chauffage. Focus sur les avantages de ce type d’isolation et sur les différentes techniques existantes.

Définition des combles perdus

Un comble correspond à l’espace situé entre la toiture et le dernier plafond de la maison. On dit de combles qu’ils sont perdus lorsqu’ils ne sont pas aménageables. Plusieurs raisons peuvent empêcher l’aménagement des combles :

  • Une hauteur sous toiture inférieure à 1,80m ;
  • Une pente de toit dont l’inclinaison est inférieure à 30° ;
  • Une charpente de type industrielle ou fermette, dont la disposition est en W.

 Avantages de l’isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus présente plusieurs avantages :

  • Un confort thermique accru quelle que soit la saison ;
  • Une baisse des factures énergétiques (chauffage comme ventilation) ;
  • Une isolation acoustique plus performante ;
  • Une valorisation de son bien immobilier donc une plus-value sur une future vente.

Isoler ses combles perdus : quelles techniques ?

L’isolation des combles perdus se doit de répondre aux exigences imposées par la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), c’est-à-dire une performance thermique de l’enveloppe du bâti égale à 8 (R=8).

Plusieurs solutions permettent de répondre à ces exigences :

  • L’isolation par soufflage mécanique d’une laine minérale en vrac (laine de verre ou laine de roche notamment) ;
  • L’isolation par épandage manuel d’isolants en flocons ;

L’isolation des combles perdus par soufflage

À l’aide d’un compresseur et d’une machine de soufflage, on va donc venir souffler le matériau isolant en vrac sur la surface à isoler. Ce type de solution exige de mettre en place au préalable un film pare-vapeur indépendant sur la surface du plancher afin de prévenir tout problème d’infiltration et/ou d’humidité susceptible de venir dégrader les performances de l’isolant. On l’utilise surtout lorsque les combles sont difficiles voire impossibles d’accès.

Rapide à mettre en œuvre, ce type de travaux constitue un investissement rapidement rentabilisé, en moyenne en 6 ans et permet de réaliser d’importantes économies sur ses factures de chauffage.

L’isolation des combles perdus par épandage

Avec cette technique, on va venir répartir manuellement l’isolant (laine minérale) entre les solives à l’aide d’un râteau. Là aussi, la mise en place d’un pare-vapeur indépendant continu et étanche constitue une obligation.

À noter que quelle que soit la technique employée, la trappe permettant d’accéder aux combles doit être isolée et présenter une parfaite étanchéité à l’air.

Faire appel à un professionnel RGE pour isoler ses combles

Il est particulièrement recommandé de faire appel à un artisan certifié RGE pour l’isolation de ses combles perdus, et ce afin de pouvoir prétendre aux différentes aides financières en vigueur, notamment le Crédit d’impôt à la transition écologique (CITE). Cette aide permet, sous certaines conditions, de déduire 30% du montant total des travaux de rénovation énergétique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments
0 Pings & Trackbacks

Laisser un commentaire