Sécurité-Incendie: le dossier d’intervention des services de secours

Pour qu’un incendie soit efficacement maîtrisé, les équipes de secours doivent disposer de toutes les données nécessaires pour mettre en place le plan d’intervention adéquat. Toutes ces informations, consignées dans le dossier d’intervention, facilitent la gestion de l’incendie si elles sont à jour et exhaustives.

Quelles informations doivent figurer dans le dossier d’intervention ?

Fourni par le propriétaire du bâtiment, ce document doit contenir les éléments suivants :
1) Une partie qui détaille les mesures de prévention des incendies : on y trouve le plan d’évacuation, la localisation de tous les éléments du dispositif de protection contre l’incendie ainsi que les informations exigées par le service public pour la conception du plan d’urgence d’intervention.

2) Une autre partie qui répertorie les emplacements des éléments suivants et leur fonctionnement :
• les installations électriques,
• les vannes de fermeture des fluides,
• les systèmes de ventilation,
• la centrale de détection d’incendie.

Comment doit-on constituer le dossier d’intervention ?

La manière de faire figurer les éléments précédents dans le fichier ne doit pas être hasardeuse. Puisqu’il s’agit d’un document destiné aux services d’incendie, il est important de les consulter pour définir tous les paramètres. La concertation entre les différentes parties concernées permet de s’accorder sur le contenu et le format du dossier, ainsi, le commandant des pompiers pourra facilement le parcourir et l’interpréter.

Afin de permettre une mise en place rapide du plan d’intervention pompier, la loi oblige, toute personne assistée, à indiquer là où se trouve le dossier d’intervention. Il doit être facilement accessible comme recommandé par les services publics. Dans la pratique, on le met à l’entrée des sites, dans un coin bien visible (par exemple, il peut être mis en exergue grâce à une peinture rouge et une inscription du type « Service incendie »).

Cas particuliers : lorsqu’il s’agit d’un site très étendu avec de multiples accès, chaque point d’entrée doit avoir le dossier d’intervention incendie.

Les recommandations complémentaires pour faciliter l’intervention des services de secours
• Le complément de dossier d’intervention doit apporter d’autres informations techniques notamment la voie d’accès des services de secours et les méthodes permettant de franchir les barrières de sécurité, en particulier la nuit.
• Avant l’arrivée des secours, un membre du corps des pompiers est chargé de l’organisation de leur accueil (indiquer l’endroit touché par l’incendie et aider à retrouver le dossier d’intervention…)
• Concernant la sécurité du dossier, il faut le rédiger en format A4 et le plastifier.
• Pour les locaux non-occupés la nuit, il est préférable d’installer une boîte à clés. Celle-ci doit avoir un autre fichier spécifique d’identification. Ainsi, les pompiers pourront accéder plus vite aux zones incendiées.
Élément de base pour les secours en cas d’incendie, le dossier d’intervention doit être élaboré en connaissance de cause des recommandations en vigueur. L’absence d’un seul élément de ce document peut porter un préjudice important. De même, une conception non-réfléchie complique la tâche des secouristes. Il est donc crucial de suivre toutes les consignes du service public.